septembre 12th, 2009

Du Grand Voyage à Departures : transmission, rites de passage

Le Grand Voyage     Departures
Vous me direz quel est le parallèle entre le film d`Ismael Ferroukhi et le drame de
Yojiro Takita outre le fait qu`ils soient des voyages initiatique chacun à leur manière,
vers la connaissance de soi pour le Grand Voyage et vers celui de la paternité pour Departures ?

Le point commun est ni plus ni moins qu`une transmission agrémentée de rites de passage.

Ce grand voyage pour Réda, c`est vers la Mecque qui le fera en accompagnant son père pour son pèlerinage, ce dernier n`étant pas en mesure de conduire et le grand frère indisponible, et “irrécupérable“ pour le père.

DeparturesPour Daigo Kobayashi avec son épouse, c`est vers la province rurale de Yamagata au nord du Japon après l’éclatement de l’orchestre dans lequel il jouait depuis des années à Tokyo.
Chacune de ces 2 magnifiques œuvres s`ancre dans le sentiment du rejet et cette déstructuration présente puis reconstruction latente se clôt dans l`épilogue. Reda et Daigo baignent dans cette incompréhension qui les ronge oublient comme bien souvent l`essentiel et passe à côté de leurs proches jusqu’au dernier moment ou il est trop tard.

Departures construit sa filiation par le rejet du pére chez Daigo. Le bébé du couple est la clé de voûte de la prise de conscience des erreurs passées.
L’ancien violoncelliste s’aperçoit du détachement nécessaire pour son nouveau travail
dans l`entreprise de pompes funèbres. Plongé dans ce monde nouveau, il va découvrir les rites funéraires et son détachement dans l`accompagnement des familles, teintera encore plus son amertume envers son père.

Le père absent, qui les a quittés sa mère et lui étant enfant, alimentera ce rejet sur toutes ces années.

Le Grand Voyage

A cet absence, le Grand Voyage utilise la métaphore de la coexistence et du rejet à l`intérieur de l`accompagnement. Reda rejette ses origines et si le père lui propose de faire se voyage, c`est une dernière chance pour lui de “sauver“ son enfant et d`accompagner sa transmission.

Du voyage à travers l`Europe centrale jusqu`en Syrie en arrivant dans en Arabie Saoudite, les rapports violents ne laisse place à aucun retour pour Reda; qui ne comprend pas le sens de la vie enseigné par son père.

Si le lancer de pierres, jeu de l`enfance pour Daigo est son père finalise son amour-haine.
C`est à travers les gestes, l`inconscience, les mots blessants que Reda campe son rejet.

De part sa forme ovoïde dans le dernier plan du film, la pierre est la voûte de transmission vers l`enfant qu`auront Daigo et sa femme.

Deux scènes similaires clôt ces œuvres magistrales et puissantes à leur manière : Le Grand Voyage
les rites de lavage ou la cérémonie de mise en bière dans Departure. Ils finalisent complétement la transmission :  Le lavage du corps comme purification, rituel de purification du corps que Daigo exécute sous le regard de sa femme, lavage auquel assiste Reda dans une pièce anonyme.

Le Syncrétisme religieux diront certains laissent place aux remords de chaque personnage et aux illusions perdus.

Departures La dernière image du grand voyage est d`une puissance insoupçonnée.

A peine sortie notre jeune va faire un don a une personne, un mendiant. La transmission est faîte mais dans la douleur et la perte de l`être cher.

Tandis que Daigo sait que la transmission avec son bébé avec sa femme Mika est sa rédemption future.

Source photos : Allocine.com 

septembre 3rd, 2009

DITA Boot Camp : une semaine en Pennsylvanie

DITALa semaine dernière, j`ai eu l`occasion de participer au DITA Boot Camp à Warrendale en Pennsylvanie, à une vingtaine de minutes en voiture de Pittsburgh.


Pour ceux qui ne connaissent pas le langage DITA, on peut le résumer à une nouvelle norme XML dédiée à la documentation technique.
Dans celle-ci la documentation devient granulaire et chaque contenu est décrit en sujets, topics (tasks, concepts, référence) avec des tâches, normes … Le but est que la documentation soit réutilisable, peut être localisée vers d`autres langues très rapidement. Le passage à la norme DITA permet à nombre d`industries de gagner prés de 50% en productivité, voire 200% en localisation (traduction) et par la même des milliers, millions de dollars.


Le passage d`une documentation à cette norme prend entre une et deux année et représente un grand changement au sein de équipes de rédaction technique. Initié par IBM de puis 2004, de grandes entreprises : Nokia, Boeing, US Postal, AMD, Sybase … sont passés à cette norme.

PittsburghLe Workshop s`est très bien passé, une organisation parfaite et un rythme intensif, de 8h30 à 16h30 avec une pause lunch américaine de 15 minutes-20 minutes.
De part la présence dans la salle de participants, consultants, avec des accents sud-africain, australien, de l`Illinois, Texas, Ontarien … il ne va pas sans dire que l`avant dernier-jour je ressentais un peu de fatigue ;-)

J`ai eu l`occasion de visiter une fin de journée Pittsburgh grâce à George, un ami du réseau
Couchsurfing. Il revenait la veille d`un voyage à Los Angeles chez ses parents et lundi devait reprendre le travail et préparer des cours ; mais a été d`une gentillesse extrême pour me montrer le centre-ville, le grand stade … et déguster de bon tapas.

Puis vendredi direction Montréal, après un aller par Cleveland et des retards, le retour s`est très bien passé par Detroit.

Lien vers l`album Flickr

août 2nd, 2009

Multi-status et éparpillement de ses contenus ?

social media      Suite à la lecture du post de Laurent qui s`interrogeait sur la diminution de commentaires  sur son blog avec la prédominance des plates-formes de micro blogging et des status, force  est de constater que le comportement des internautes a changé d`une façon certaine.

Depuis peu, le développement sans précédent des status, du live web, ou de son état émotionnel  pour certains a engendré une sorte de déplacement des interactions ni plus ni moins.

En fait, on assiste juste à une sorte de redéfinition des places de conversation. Je constate que les gens trouvent plus facile sans nul doute de commenter un status que de directement commenter une note sur blog.

Pour certains, il est primordial de garder ses contenus sur le web en essayant
de publiciser au maximum sur sa propre plate-forme simplement pour une question de données.

Je rejoins ce point de vue mais les interactions de lecteurs diminuent au profit d`un interaction sociale via les status, et les `j`aime` pour Facebook, Friendfeed.

Dans ce cas, comment faire interagir ses tribus directement sur ses contenus propres ?

Le dilemme fait que l`on poste une note sur son blog puis la liant sur ses profils de réseaux sociaux et micro-blogging ou même sur des sujets de forums spécialisés. Souvent, le débat commencent sur la place de publication car on ne peut désolidariser la fonction de commentaire du feed.

Fadhila Brahimi a choisit de ne publier que de l`information dans ses status Facebook en reprenant aussi le feed de Twitter. La différence est que le wall est désactivé.

C`est une stratégie intelligente dans la perspective de diffuser beaucoup d`informations externes avec des liens à la fois vers son blog et d`autres actualités.

Il n`existe pas d`application de publication sur ces plate-formes de diffusion de status créant une sorte de dérivé des commentaires vers son blog au sein du réseau social.
Biensûr avec Facebook connect, on va scinder le profil de l`internaute sur son blog mais il doit visiter le blog dés le départ.

Je pense que l`avenir pour nombre de bloggeurs sera de trouver une nouvelle façon pertinente de poser ses articles et les valoriser pour créer un commentaire de manière naturelle.

juillet 16th, 2009

Bilan premier WordCamp Montréal 2009

The Perfect Migration to Wordpress: Why and How Jerome Paradis and Kim Vallee de Hicham Souilmi, sur Flickr

La fin de semaine a été très geek car Montréal a accueillit son premier WordCamp, manifestation liée aux utilisateurs, bloggeurs … de la plate-forme de publication open source Wordpress.

Faute de temps et après une semaine harassante, je ne pouvais faire les deux jours de suite mais la journée de samedi a dépassée mes espérances.

Matt Mullenweg, me at WordCamp Montréal 09 de Hicham Souilmi, sur FlickCe n`est pas tant la présence de Matt Mullenweg, le créateur de wordpress qui m`a enchantée mais surtout une très belle organisation et l`intelligence de Sylvain Carle et Jeremy Clarke et de tous les bénévoles d`avoir filtrer les intervenants en sessions. Au dernier Podcamp de Toronto en février dernier et il y a quelque mois au WordCamp dans la ville reine toujours, le nombre de sessions en nombre nuisait à la qualité de l`ensemble.

Nous avions le droit a beaucoup de prestations surtout pour le WordCamp torontois qui n`avait rien a voir avec Wordpress ou des sessions vides de contenu destinées a mousser tel consultant. Loin de moi l`idée de critiquer des gens présentant bénévolement et partageant des expériences, mais parfois cela ne vaut pas la peine d`en faire une session.

Cooking with BuddyPress : Andy Peatling de Hicham Souilmi, sur FlickrOutre la qualité et la pertinence des invités avec les thèmes imposés pour les sessions, l`organisation, la cantine, l`ambiance était très bonne malgré la pluie diluvienne qui s`abattait derrière les vitres de la Société des arts technologiques. De ces présentations je retiendrais tout d`abord l`habilité technique de 2 intervenants passionnant : Brad Williams de WebDevStudiosqui du New Jersey avec : WordPress Security et Cooking with BuddyPress par Andy Peatling un des Lead Developer qui venait de Vancouver.

Ces deux intervenants sont parvenus à faire des présentations techniques tout en étant accessible et réussir un très bel effort de vulgarisation. Un mention spéciale à Andy Peatling qui a expliqué nombre de templates de customization et certaines fonctions en étant d`une clarté inouïe et d`une pédagogie certaine.

juin 28th, 2009

Vacances marocaines,morceaux choisis : Laurent Bervas de Casawaves.com

Lors de mon séjour sur Casablanca, j`ai eu l`occasion de rencontrer Laurent Bervas, un ami depuis 5 ans. Nous nous sommes connus par les blogs, puis par les hasards de la vie en réel et à Casablanca en 2007.

Laurent est un aussi un client que j`accompagne depuis février dernier dans la mise en place des réseaux sociaux, stratégies web avec les communautés réelles liées à Casawaves, Casawaves TV et Casawaves events.

Nous sommes 2 heures avant le concert du 19 juin dernier au Studio Pirate à Dar Bouaza, Tamaris.

(désolé pour la qualité de la vidéo, j`ai podcasté avec mon appareil photo, n`ayant pas pris ma caméra)

Laurent Bervas : concert du désert à l`Océan : 19 juin 2009 from hicham30 on Vimeo.

Egalement disponible sur Youtube - Dailymotion
et Blip TV